Après la récolte du teff
Les agriculteurs Ă©thiopiens travaillent le sol Ă  l'araire
Meules de teff.
Acacias caractéristiques des basses terres plus chaudes
INJERA, plat national Ă©thiopien Ă  base de Teff.
Jeunes fruits d'Opuntia ou figues de Barbarie, "bélès" en Tigrinya
Les yeux de la tendresse
Que c'est bon un câlin !
Enfants burkinabé
Paysage du sud Gonder
Eglise Ă©thiopienne du Tigray
Rencontre...
Marché dans le nord du Wollo
Godjo (maison ronde traditionnelle)
Dromadaires afars dans le Wollo
Eglise dans le Gojam
Paysage du Gojam
Demoiselles d'honneur Ă  GONDER
PĂŞcheur Ă  l'Ă©pervier sur le lac de HIKE (Wollo)
Tout ce qu'il faut pour un voyage agréable sur les pistes du Burkina !

Programme “AUBE DE L’ESPOIR” (Dawn of Hope) 2014

BAHIR DAR

Le programme “DAWN OF HOPE” a pour cible l’ethnie marginalisĂ©e des « NEGEDE WOYITO Â» Ă©tablie Ă  BAHIR DAR au bord du lac TANA et du NIL BLEU, dans le nord-ouest de l’ETHIOPIE. Il consiste principalement en une garderie, une Ă©cole, un centre de renutrition et de soins. Il s’agit d’assurer la prĂ©scolarisation d’enfants issus de populations très dĂ©favorisĂ©es afin de leur apporter en plus des premiers apprentissages acadĂ©miques, une Ă©ducation Ă©lĂ©mentaire dans de nombreux domaines : nutrition, hygiène, comportement… Comme ces enfants sont pour la plupart en situation de malnutrition, un repas complet leur est servi chaque jour.

Depuis que la province d’ETHIOPIE de la CongrĂ©gation de la Mission a reçu l’aide de l’association «LES AMIS DE REINE DE MISERICORDE» », beaucoup de changements significatifs ont Ă©tĂ© observĂ©s. Alors que 90 % des enfants n’allaient pas Ă  l'Ă©cole Ă  cause des problèmes financiers et de la stigmatisation par le reste de la sociĂ©tĂ©, 100 enfants ont Ă©tĂ© inscrits Ă  notre centre de soins oĂą ils reçoivent les besoins fondamentaux. Le centre a organisĂ© un atelier pour sensibiliser le public sur « QU’EST-CE QU’UN ETRE HUMAIN ? » et comment faire pour changer la mentalitĂ© erronĂ©e de la population locale sur la communautĂ© des NEGEDE WOYITO.

Cette éducation aide les enfants à bien se comporter, à vivre dans l’amour fraternel et à prendre soin les uns des autres. Notre objectif scolaire était d'envoyer 60 enfants sur 100 à l'école primaire pour y suivre le CP, mais nous avons réussi pour seulement 45 d'entre eux cette année.

Nous suivons les enfants et leur assurons une attention particulière quotidienne en visitant leur famille pour apprendre aux parents à garder leur maison propre et à être propres eux-mêmes.

Tous les jours, du lundi au vendredi, nous fournissons le repas aux enfants et leur offrons les uniformes scolaires et les fournitures nécessaires à la poursuite des études.

Lorsque nous évaluons notre travail nous constatons que l’attitude des enfants a beaucoup évoluée. Nous savions qu'un changement radical ne viendrait pas immédiatement car ces enfants n'avaient pas été privilégiées dans la satisfaction de leurs besoins fondamentaux (logement, nourriture et vêtements) et dans la reconnaissance de leur dignité humaine. Nous sommes très reconnaissants envers le Seigneur pour le chemin que vous nous avez ouvert pour rejoindre avec zèle cette communauté vulnérable des NEGEDE WOYITO.

Le programme DAWN OF HOPE souhaite avec vous voir les enfants devenir compĂ©tents et autonomes. Nous sommes très optimistes quant au fait que le temps viendra d’un changement complet si nous continuons dans cette direction positive. J'espère que vous nous rejoignez dans notre enthousiasme et nous vous invitons Ă  nous soutenir par votre prière et votre soutien financier.   Merci et que Dieu vous bĂ©nisse !

Abba Iyasu Divy C.M.     CurĂ© de la paroisse et responsable de centre de soins DAWN OF HOPE.

liaison mars2015 67   liaison mars2015 68

Ce programme a Ă©tĂ© soutenu par l’association « Goaziou family for Ethiopia Â»

Le vicariat apostolique de JIMMA-BONGA dĂ©veloppe de nombreux projets Ă  BONGA, la deuxième ville du diocèse, et dans tous les villages environnants, via son bureau de dĂ©veloppement intitulĂ© J.B.C.S. (Jimma Bonga Catholic Secretariat). L’administration et la gestion de tous les programmes ne disposent toujours pas de locaux dĂ©diĂ©s. C’est pourquoi il a Ă©tĂ© prĂ©vu la construction d’un Centre de coordination socio-pastoral qui abritera des bureaux, des salles de rĂ©union, une salle Ă  manger, quelques chambres… Toutes les organisations qui financent un ou plusieurs programmes ont Ă©tĂ© invitĂ©es Ă  contribuer au financement de l’opĂ©ration qui s’élève Ă  200 000 €. ARM a apportĂ© 3 000 € au titre du bureau des parrainages.

 liaison mars2015 70  liaison mars2015 71

 

~ ~ ~ ~ ~